De la méditation

Lorsque j’ai commencé le yoga, j’ai déjà passé du temps avant de trouver le professeur qui me conviendrait. Etant dans une phase très dynamique, pleine d’énergie, j’avais besoin d’un cours dans lequel je me dépensais physiquement et qui en même temps me permettrait de me détendre et de prendre soin de moi. Une fois trouvé, je ne l’ai plus quitté et ai suivi assez assidûment les cours à raison d’une fois par semaine, ce qui est peu, mais en faisant des stages de temps à autre… Peu mais à côté je faisais de la barre au sol, du hip-hop, de la salsa, de la natation, du roller et je marchais beaucoup dans Paris.

Petit à petit ce rdv hebdomadaire a commencé à s’ancrer plus profondément pour moi dans le sens où j’ai cherché à en savoir davantage en lisant des livres car je voulais comprendre les bénéfices de certaines postures, et essayer de pratiquer chez moi : j’ai ainsi commencé par la salutation au soleil. Et puis, et surtout, après une bonne heure et quart de pratique intense, lorsqu’on s’allongeait en savasana pour la détente finale, je fermais les yeux et je partais, je m’évadais.

Ce que je ressentais à ce moment est indescriptible tellement c’était fort : joie, plénitude, paix, calme, éveil…

Cette sensation étant tellement merveilleuse que je me suis mise à la rechercher. Et un matin, je me suis levée plus tôt que d’habitude et je me suis assise à même le sol pour méditer : je me suis assise dans une posture confortable, j’ai posé mes mains sur mes genoux et j’ai fermé les yeux.

J’ai observé ce qui se passait : les pensées affluaient par centaines, c’était troublant et angoissant par moment, j’écoutais les bruits venant de l’extérieur, et parfois je me reconnectais à mon souffle. Au début je restais 5 minutes et progressivement, je faisais 10 à 15 minutes quasiment chaque matin. Les jour où je ne méditais pas, c’était comme si les journées étaient plus sombres. Il fallait que je marche longtemps pour retrouver ce calme à l’intérieur – et aussi qqpart ce silence dont j’ai encore grand besoin.

Ma formation de professeur de yoga m’a permis de l’appréhender d’une autre façon et aujourd’hui, je médite pour conserver ce silence, cette capacité à observer mes pensées, gagner en recul, en bien-être intérieur;.. une forme d’écologie corporelle…

Je donne des cours particuliers (ou en petits groupes) de méditation / pranayama qui évoluent progressivement vers du yoga nidra. Si vous souhaitez en savoir plus ou êtes intéressés, merci de me contacter avec le formulaire ci-après :

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.